Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/8/d182128157/htdocs/wp-content/plugins/wp-maintenance/classes/wp-maintenance.php on line 592
CommeUnRunner - Trail de la cité, 10km au coeur d'Angers - CommeUnRunner

Trail de la cité, 10km au coeur d’Angers

La ville d’Angers organise, chaque année, une journée sous le signe du sport, nommée « Tout Angers Bouge ». Cet événement permet la présentation et promotion de l’ensemble des associations sportives et donc possible de tester et de découvrir des sports divers et variés. Plusieurs courses sont également organisées pour les runners à travers notre belle ville.

Notre premier Trail

Angers Terre d’Athlétisme nous a tracé 5 courses de différents formats (8km, 10km, 20km, 38km solo et duo). Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que les 3 premières courses affichent complet (moins de 8 jours pour 1200 places par course).  Très surpris de cet engouement, nous avons quand même réussi à avoir 2 dossards, pour participer à ce qui allait une grande fête angevine. Nous voici donc inscrit à notre premier Trail, un 10km intitulé le « Trail de la cité ».

Des marches au programme

Ce Trail urbain intègre énormément de marches (dont les 103 marches de la cathédrale), ce qui nous a obligé à adapter notre entrainement. On a donc rajouté deux sorties dans la cité d’Angers, parsemée de pavés et de marches, un bon test pour se faire les pieds.

Partager cette course avec Antoine

Rencontré via twitter, on a lié une relation amical avec Antoine (@Antoine_D), s’encourageant et se félicitant sur nos performances. Il est bien placé pour être mon guide sur cette course (100% confiance en lui). Mon objectif est donc de le suivre le plus longtemps possible sans nuire à sa course. Mademoiselle a pour objectif de découvrir les contraintes de cette discipline avant de participer au 17km du Trail du Ragondins (le 14/06).

On rejoint Antoine sur l’esplanade du théâtre du Quai pour un léger échauffement, avant d’aller se positionner tout devant sur la ligne de départ. En attendant, on discute et on évoque un TOP100, voir un éventuel TOP50 si tout se passe bien.

Pour éviter les bouchons, il faut s’échapper

1300 personnes sont présentes, le maire donne le départ et nous voici parti à l’assaut de la montée du boulevard du Roi René. Le ton est donné, il est prévu de partir sur des bases de 4’00/km afin d’éviter les bouchons dans les escaliers.

Après 800m de course, on s’est un peu détaché de la foule pour rentrer dans le jardin des beaux Arts, puis pour traverser son musée. Et oui, ce circuit nous permet de rentrer dans des monuments et de découvrir le patrimoine de la ville. Ça donnerait presque envie de s’arrêter, mais on est venu pour autre chose.

Un premier kilomètre à l’allure prévue, on se laisse envahir par l’ivresse de la course, en parcourant les suivants entre 3’30 et 3’40. Au 5ème kilomètre, j’annonce à Antoine de ne plus se soucier de moi, je le vois poursuivre à cette vitesse, mais j’ai besoin de retrouver ma bulle pour ne pas exploser avant l’arrivée. Je redescend entre 3’50 et 4’10 pour pouvoir attaquer les rues pavés de la Doutre dans de bonnes conditions.

Avant d’arriver dans la Doutre, il faut passer sur le pont Confluence, puis longer les bords de la Maine, en enchaînant les montées de marches, celles du club d’aviron et celles qui amènent sur la place RocheFoucault (les pires du parcours).

Des pavés et des marches

Dans cette partie, les pièges sont nombreux entre les pavés et les marches. Nous sommes obligés d’être attentif, pour ces derniers kilomètres. On attaque par le Musée Jean-Lurçat, puis le grenier Saint-Jean, pour revenir en traversant l’ENSAM (Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers) au pont de Verdun. Au bout de ce pont, les 80 premières marches de la cathédrale nous attendent, puis une montée en courbe avant de redescendre les 23 dernières marches (ces 103 marches sont l’objet d’un défi à elles seules). On s’enfonce ensuite dans les ruelles pavés de la cité d’Angers, avant d’arriver au Château. Un tour complet sur les remparts, avant de repartir vers l’arrivée au théâtre du Quai. On accélère, on s’encourage, on sait que la fin est proche.

Je franchis la ligne d’arrivée au sprint en 43’34 et retrouve Antoine, arrivé tout juste 1 minute auparavant (pas si mal, non ?). Mademoiselle arrive en 01h01’16. Le temps de profiter un peu du ravitaillement (de qualité et en quantité), nous sommes obligé de partir vite pour aller se changer et assister à la communion de mon filleul.

Bilan & émotions

J’apprends un peu plus tard par mon ami Jérôme sur Facebook, que je suis 19ème du classement général. Dans le TOP20, j’en ai encore des frissons rien qu’à l’évoquer. Quelle émotion pour moi, sachant qu’il y a 7 mois, je débutais timidement la course à pied. Mademoiselle finit 44ème des 211 seniors féminines finishers.

Un grand MERCI aux bénévoles, aux organisateurs, mais aussi aux participants, une source de réconfort et de motivation grâce à leurs encouragements. Le 14ème viendra me remercié dans la zone d’arrivée de l’avoir reboosté au 5ème kilomètre. Oui, j’aime encourager à voix haute (« Allez, on lache rien », « On a fait le plus dur », etc…) Le 17ème me remerciant à son tour de l’avoir pousser à finir au sprint. J’aime ces moments, où avant d’être des numéros sur un classement, nous sommes des humains essayant juste de se dépasser.

Vivement l’année prochaine, et pourquoi pas un TOP15. Tout est possible, non ?